César

Centaure


Bronze ŕ patine brune
h: 120 cm
Signé, Ed: 8 exemplaires

César

Cesar est le sculpteur du XXième siècle par excellence.

 

Le génie de cet artiste est lié à une aventure existentielle, mettant en avant son côté amoureux et exigeant de la matière, son éblouissement pour la nature moderne, ainsi que son tempérament de chercheur visionnaire au regard perpetuellement neuf.

 

A partir de 1958 et surtout de 1960, on observe ses premières compressions d’automobiles. Tout débute avec son âge du fer, en s’imposant avec son bestiaire comme le maître du métal soudé. Suivent ensuite les nus et plaques en réponse de l’artiste à la révelation de la frontalité.

 

En 1967, il réedite le tour de force, toujours au Salon de mai, en présentant sa Grande expansion orange, une coulée de polyurethane expansé. Et là encore, ses “coulées” vont dominer tout ce secteur d’expressivité.

 

Dans les années 70, César s’attaque au traitement des matériaux les plus divers : le verre ( Dam 1969), l’or et l’argent (Bijoux, 1971) ; le Plexiglas ( 1972) ; les moulages thermoformés ( Auto-portrait, 1972).

 

Il revient par la suite à la fin des années 70 à ses fers initiaux qu’il remodèle et soude en bronze.

 

Dans les années 80, on voit apparaître chez lui de grandes compositions monumentales : Le Centaure, chef d’oeuvre de la statuaire de tous les temps, et l’Hommage à Eiffel, avec une plaque géante de 17 mètres de haut.

 

César fût l‘icone de l’art contemporain français. Aujourd’hui, les meilleures acteurs de cinéma sont recompensés lors de la cérémonie des Césars par la remise d’une compression de l’artiste.