Gudmundur Erró

Hommage à Fernand Leger1981


Acryliqiue sur toile
65 x 100 cm
Signée et datée

Provenance

Collection Privée, Paris

Gudmundur Erró

Gudmundur Gudmundsson est un artiste peintre né en 1932 à Olafsvik (Islande).

Entre 1942 et 1949, il commença à peindre surtout des paysages, influencés par le travail du peintre islandais Johannes S. Kjarval.

En 1950-1952, à l?école des beaux-arts, il s'oriente vers la filière qui prépare à l'enseignement et expérimente divers genres et techniques, dont le collage (papier découpé)

En 1954, Erro entre à l'Académie des Beaux-Arts de Florence et en 1955, il étudie les mosaïques byzantines au sein de l'Ecole de mosaïque de Ravenne.

Durant cette période, Erro voyage en Espagne, en Italie, en France et en Allemagne.

En 1956, il arrive en France où il réalisa ses premiers collages avec Le magazine ELLE.

Déjà introduit au dadaïsme lors de sa rencontre avec Jean-Jacques Lebel, il fit connaissance avec diverses personnalités liées au mouvement surréaliste à Paris en 1959 et dessine à quatre mains avec Roberto Matta.

En 1964, A New York, sa peinture renonce à la création de formes personnelles et s'appuie désormais uniquement sur des références photographiques (généralisation du collage peint).

En 1981, il y a lieu sa première exposition présentant exclusivement des collages, au sein de la galerie Le Dessin à Paris.

En 1987, il est l'une des vedettes du ?Festival international de la Bande dessinée à Sierre (Suisse) et expose à Génève, Galerie Sonia Zannettacie, à Paris, Galerie Montenay.

Depuis 2000, il ne cesse d'être exposé à travers le monde, en étant considéré comme un artiste contemporain de la figuration narrative.

Attiré par les images de différentes natures, Erro cherche à garder tout ce qu'il peut trouver au travers de la bande dessinée, des comics, de la presse alternative, de la publicité, des dessins dillustration et autres publications marginales.

En effet, Il utilise cette ressource d'images pour concevoir un monde de petites saynètes drolatiques, ironiques ou militantes qu'il cherche à retranscrire dans ses toiles et où tout se télescope dans une détonante jubilation formelle et chromatique.