Gérard Schneider

"Opus 67e"12-1960


Huile sur toile
150 x 200 cm
Signée, datée et titrée

Description

Cette oeuvre à été réalisée pour la Biennale de Sao Paulo en 1961. L'artiste avait peint cinq oeuvres pour cet évenement dont celle ci.

Schneider a utilisé du sable qu'il a ramassé dans la Foret de Fontainebleau, afin de donner un coté granuleux, sabloneux à la toile. On remarque aussi qu'il a utilisé la technique du Dripping a certians endroit.

De cette oeuvre ce dégage un lyrisme incroyable, les coups de brosses spontannés viennent donner un rythme et une puissance renforcée par la couleur noir sur ce fond vert. on est en présence de l'un des chefs d'oeuvres de l'artiste, c'est incontestable.

Provenance

Collection Roger Gros, France
Collection Jeanine Bernard, France
Collection Privée, France
Collection Privée, Paris

Littérature

- XXVIIe Salon de Mai, Ass. du Salon de Mai, Paris, 1961, reproduit. p. 7

- Ragon Michel, «Schneider», Amriswill, 1961, reproduit. pl. 22

Expositions

- 1961 « 6ème Biennale de Sao Paulo», Museu de arte moderna , Brésil, 1961, n° 54     

- 1961 «XVIIè Salon de Mai», Musée d'art moderne de la ville de Paris, France, 1961, n° 161

- 1962 «Gérard Schneider, rétrospective», Kunstverein, Dusseldorf, Allemagne, 1962, n° 111

- 1962 «Gérard Schneider, rétrospective», Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, Belgique, 1962, n° 111

- 1966 Binnale de Venise, Pavillon Francais, Italie

Gérard Schneider

Gérard Schneider est un artiste-peintre Suisse né en 1896 à Sainte-Croix et décédé à Paris en 1986.
Un artiste qui a fait tous ses classiques, en s'essayant d'abord au monde figuratif, de la nature morte et même au suréalisme.
A partir de la seconde guerre mondiale, il s'oriente vers un style qui ne le quitte plus : l'abstraction.
Des toiles puissantes, des peintures dites d'actions où l'artiste crée de façon très spontanée, avec un geste de la brosse vif et fugitif. Gérard Schneider ne cherche à pas à représenter quelque chose de réel mais plutôt faire ressortir des émotions intenses dans la réalisation de ses œuvres. En effet, on retrouve dans les compositions abstraites, des formes et mouvements propres à l'artiste, avec l'utilisation de nombreuses couleurs qui répondent à son goût et qui procure chez lui un certain effet qu'il ne peut s'en passer, tout en donnant une richesse à ses œuvres pour en faire ressortir un certain goût sonore.
Une volonté musicale de la touche que l'on retrouve dans le nom de ses œuvres (en effet, toutes ces compositions picturales ont le nom d'" Opus ", comme s'il avait produit sa propre musique). N'oublions pas qu'il était musicien et qu'il consacrait de nombreuses heures à l'improvisation musicale.
Gérard Shneider a d'abord rayonné à l'étranger, avant d'être considéré comme un chef de fil reconnu de l'abstraction en France.