Karel Appel

Le petit Ludeum1976


Huile sur papier
48 x 33 cm
Signé et daté

Description

Cette oeuvre à été réalisée en regard d'une page du "Le petit Luedum" de Karel Appel et Jean Clarence Lambert. Cet ouvrage a été publié en 1976 par la Librairie La Hune, il contient 4 lithographies ainsi que des poèmes de Lambert.

On retrouve dans cette huile sur papier les couleurs rouge, vert , jaune , noir qui caractérises la peinture de l'artiste.

Sa pratique  est alors une peinture violemment gestuelle et matiériste, une peinture dénuée de toute référence à la réalité.
Son oeuvre penche vers un retour vers le dessin d'enfant ou le dessin primitif, l'artiste reconstituant à son propre usage un « graphisme à l'état sauvage ». Appel fait  allusion à la figuration, par  des animaux indéfinis, des nus douloureux ...

Provenance

Collection Jean- Clarence Lambert

Collection Privée, France

Vente Versailles enchères, France

Collection Privée, France

Karel Appel

L'artiste néerlandais Karel Appel naît à Amsterdam le 25 avril 1921. Il décède à Zurich le 3 mai 2006.

Karel Appel étudie à l’Académie des Beaux-Arts d’Amsterdam de 1940 à 1943. Son intérêt se porte alors sur Picasso, Paul Klee et Henri Matisse. La première exposition de Karel Appel se déroule en 1946.

En 1948, Karel Appel est un des fondateurs avec Corneille et Constant du groupe expérimental Reflex, qui deviendra le noyau néerlandais du groupe Cobra.

CoBrA regroupe des artistes de Copenhague, de Bruxelles et d'Amsterdam, d'où son nom. L'art enfantin est une des sources d'inspiration de ce groupe.

 

Dans les années 1946-1951, Karel Appel réalise de nombreux panneaux de bois en relief et des peintures murales sur le thème de l’enfant. Il les décrit comme des oeuvres "puissantes, primitives, plus fortes que l’art nègre et Picasso". Emblèmes de révolte et de vérité, ces travaux font apparaître les enfants comme des acteurs dérisoires d’une révolte impuissante.

 

En 1949, un mur peint sur ce thème dans la cantine de l’hôtel de ville d’Amsterdam fait scandale en raison des protestations des fonctionnaires municipaux. L’oeuvre est recouverte de papier peint pendant dix ans. "Appel fit quelque chose de violent, mais d’une violence juste, populaire : Appel est du peuple, il n’a pas le sens du vieux scandale surréaliste".