Georges Mathieu

" Le Pape Clément V couronné à Lyon "1958


Huile sur toile
90 x 150 cm
Signée et datée
Certifcat du comité Mathieu

Description

Pionnier de l'abstraction lyrique, Georges Mathieu développe une peinture où la vitesse et la spontanéité deviennent essentielles. Il introduit une liberté inédite dans le geste créatif d'où émerge alors une écriture entre signe ésotérique, calligraphie et énergie brute. En 1958 Mathieu participe à de nombreuses exposititons à Dusseldorf, Stockolm, Bale, Paris, Pittsburgh. Le pinceau est remplacé par la pression du tube à même la toile. Seules les formes et les couleurs témoignent désormais du souci expressif de l'artiste, la sensibilité primant sur la raison. Le geste est spontané, tres souvent entrainé par un air de musique classique. Dans cette oeuvre le talent de Mathieu s'impose, instaurant un langage pictural autonome très proche de celui de l'Action painting.  On a souvent négligé le fait que la liberté de son geste avait précédé celui de Pollock, de Gottlieb ou de de Kooning. Mais tout est là, Mathieu ayant sans aucun doute les mêmes préoccupations que ses confrères Américains.

Provenance

Collection Privée, France

Vente Briest, France

Collection Privée, Italie

Expositions

"Georges Mathieu" Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 1963

Georges Mathieu

Georges Mathieu est né en 1921 à Boulogne sur Mer.

Issu d’une famille noble de banquiers il étudie les lettres, le droit et la philosophie à l’université de Lille dans laquelle il obtient une licence d’anglais.

Dès son diplôme en poche, il commence à peindre ses premières toiles mais exerce le métier de professeur en parallèle. Très vite il décide d’organiser des expositions pour défendre un art libéré qu’il appelle “abstraction lyrique” dont il se pose en chef de file.

A partir de 1950, Georges Mathieu a créé des toiles composées de tâches et commence à voyager dans le monde entier où il rencontre toujours un accueil triomphal ce qui lui permet de prendre conscience qu’il faut développer un art avec son propre style.

Son oeuvre est exposée dans le monde entier et il se plait à créer des performances en public afin de montrer sa façon de peindre et mettre en lumière sa rapidité de geste qui rappelle celui de Jackson Pollock.

 Il se lance encore dans la création de nouvelles formes et notamment pour de grands projets tels que la manufacture nationale des Gobelins, les assiettes de Sèvres, des affiches pour Air-France et une nouvelle pièce de 10 francs.

Toujours investi d’un projet, Georges Mathieu se lance dans la promotion des métiers d’arts. Il est même décoré de la Légion d’Honneur et fait Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Georges Mathieu est mort en 2012.