Takis Signal
1969
Sculpture en fer et objets
Signé
H: 150 cm
Zoom
Demande d'informations - Signal, 1969

Certificat

Certificat de l'artiste

Provenance

Collection Privée, Athenes

Description de l'œuvre

Cette oeuvre " Signal" fait partie de la série des oeuvres qui ont rendu célèbre
Takis dans le monde entier dès 1955. Takis, inspiré par les ready-made de Marcel Duchamp, à réalisé cette oeuvre à l'aide de minces tiges d'acier surmontés d'une variété d'objets trouvés et de formes métalliques. Des antennes, des éléments extraits de radio et des projectiles, flottent dans l'air. Ils sont solidement arrimés à une lourde base en fonte. Une tige horizontale, craie une sorte de balancier qui rééquilibre l'ensemble, s'incline et se meut au rythme des déplacements de l'air dans l'espace.Comme les antennes de radio, le Triple Signal se réfère aussi à des harpes éoliennes, des instruments grecs anciens pincés par le vent.

Biographie de L'artiste

Vassilakis Panayotis Takis est un sculpteur, né en 1925 à Athènes.

Issue d’une famille aisée, il a énormément souffert par les misère traversées par la Grèce : l’occupation Nazi, les guerres civiles et la politique très tourmentée.

Takis, est un artiste autodidacte, il crée ses premières sculptures en 1946. Ses sources d’inspirations sont Picasso et Giacometti.

Dès 1953, il vit entre Londres et Paris, et effectue de nombreux voyage à travers l’Europe et les Etats-Unis. A cette période, il abandonne le modelage pour le métal : il dressera ses premiers « Signaux », car il resta impressionné «par les radars, les antennes et les constructions technologiques qui ornent la gare de Calais».

Les « Signaux » se constituent de longues tiges de fer et à l’extrémité des éléments mécaniques récupérés. ll fait référence aux paysages industriels et ferroviaires, aux antennes et aux radars. Il y ajoutera de la lumière, donc l’électricité et ils deviendront de plus en plus souple. Ces « signaux », lui valent un début de notoriété et il y fera grâce à ceci, la rencontre , Jean-Jacques Lebel et Erro. Takis combine des éléments de la nature et de la physique dans ses oeuvres.

Il retourne en Grèce en 1986, où il fonde sa fondation, le Centre de Recherche pour l’Art et les Sciences, près d'Athènes.

Takis est considéré comme l’un des pères de l’art cinétique.

Il décédera le 9 aout 2019.

Demande d'information
Annuler