Hans Hartung"T1965-E1"
1965
Acrylique sur toile
Signée et datée
46 x 61 cm
Zoom
Demande d'informations - "T1965-E1", 1965

Certificat

Répertoriée dans les archives de la Fondation

Provenance

Cadeau de l'artiste au propriétaire actuel, 1965

Vente Christie's, Paris

Collection Privée, France

Description de l'œuvre

Cette œuvre est le résultat d'une tension constante entre l'instinct et la rigueur, l'impulsion et la raison. «Sur un de mes cahiers d'écolier, j'attrapais au vol les éclairs dès qu'ils apparaissaient. Il fallait que j'aie achevé de tracer leur zigzag sur la page avant que n'éclate le tonnerre. Ainsi je conjurais la foudre. Rien ne pouvait m'arriver si mon trait suivait la vitesse de l'éclair. Ils [les éclairs] m'ont donné le sens de la vitesse du trait, l'envie de saisir, par le crayon ou le pinceau, l'instantané, ils m'ont fait connaître l'urgence de la spontanéité ».

Hans Hartung

Biographie de L'artiste

Hans Hartung est un peintre allemand né en 1904.

Au début des années 20 en plein essor du mouvement expressionniste, il étudie l’art et s’emploie à reproduire l’oeuvre de Rembrandt ou Goya.

En 1922, il découvre un processus de couleurs à “l’aniline” qui permet de donner aux aquarelles des couleurs beaucoup plus intenses.

Il s’installe en France en 1935 où il rencontre Piet Mondrian, Alexander Calder, etc. Il commence ainsi à trouver son style en élaborant une série d’oeuvres “tâches d’encre”.

Hans Hartung est attiré par l’effet des couleurs posées les unes par rapport aux autres, tout en étant dans un mouvement très abstrait. Les années 40 marquent la fin du dessin préparatoire.

Il devient très vite une figure majeure du langage informel et gestuel très marquant des années 50. La couleur reste toujours présente mais les formes disparaissent au profit d’un geste unique tout en respectant un principe : chaque couleur à son mouvement.

Hans Hartung continue d’explorer de nouvelles techniques telles que le grattage que l’on retrouve dans ses séries des années 60 qui lui permettent au moyen de divers outils de travailler la peinture quand elle est encore fraiche afin de dessiner un nouveau réseau de lignes.

Enfin en 1970, Hans Hartung s’attache moins au signe pour se consacrer à la surface avec l’aide de rouleau lithographique et travaille sur la transparence en jouant sur la lumière.

Hans Hartung décède à l’âge de 85 ans en 1989.

Demande d'information
Annuler