Shepard Fairey"Empire state of mind"
2014
Technique mixte sur toile
Signé et daté
104 x 76 cm
Zoom
Demande d'informations - "Empire state of mind", 2014

Provenance

Atelier de l'artiste

Galerie Brugier Rigail

Littérature

Covert to overt, the under/overground art of Shepard Fairey, Editions Rizzoli, New-York, 2015

Expositions

Charleston, Hasley Institute of Contemporary Art at The College of Charleston, Insistent image, Reccurent motifs in the Art of Shepard Fairey and Jasper Johns, 22.05 au 12.11.2014

Description de l'œuvre

« La puissance industrielle est un point de fierté en Amérique depuis le début du 20e siècle, et de nombreux monuments architecturaux impressionnants, bien que monolithiques, ont été érigés en symboles de la domination industrielle et américaine. Le Chrysler Building, le General Electric building, l'Empire State Building me viennent à l'esprit. (…). La flamme au sommet de ce bâtiment n'est pas un flambeau de gloire, mais un feu de surconsommation imprudente. Cette œuvre parle de la volatilité de donner à une industrie trop puissante la capacité de manipuler la politique en sa faveur malgré la dangers pour l'environnement et le changement climatique. Nous devons cultiver des alternatives renouvelables, et pour l'avenir, nous devons pousser le gouvernement à soutenir les développeurs de nouvelles technologies plutôt que de subventionner d'anciens modèles de combustibles fossiles évoluant vers l'obsolescence. »

- Shepard

Biographie de L'artiste

Shepard Fairey, est un artiste américain né le 15 février 1970 à Charleston. Il se plonge dans l?art à partir de 14 ans, en commençant par dessiner pour des t-shirts de skateboard. En 1922, il reçoit son diplôme de de RISD avec une maîtrise en arts dans l'illustration.  Fondateur de différentes sociétés de graphisme dès l'obtention de son diplôme, Fairey utilise son talent artistique au profit de grandes entreprises afin de réaliser des opérations marketing ou des illustrations de produits. Il se spécialise ainsi dans la « guérilla marketing ».

Ses influences majeures sont Andy Warhol, Alexander Rodtchenko, Barbara Kruger, Robbie Conal et Mear One. Il devient aussi mondialement connu grâce à l?affiche de soutien à la campagne présidentielle de Barack Obama « Hope » qu?il crée en 2008 et qui a été depuis déclinée de mille façons et reprise sur bon nombre de tabloïds.

Shepard est considéré comme un artiste borderline car il vit sans cesse aux limites de la légalité.

Demande d'information
Annuler