Sam FrancisSF71-1013
1971
Acrylique sur papier
Titré, daté et signé au dos
55 x 75 cm
Zoom
Demande d'informations - SF71-1013, 1971

Provenance

Collection Privée, Belgique

Vente De Vuyst, Belgique

Description de l'œuvre

  Dès la fin des années 60, Sam Francis effectue une recherche approfondie sur la lumière. Il se questionne sur les deux états contradictoires de cette dernière : « le noir, fond d’origine d’où jaillit la lumière, et le blanc, base de la lumière et somme des couleurs ». Il cherche à obtenir un bon équilibre puisque, selon lui, « un accroissement de la lumière provoque un accroissement de l’obscurité ». C’est ainsi qu’il expérimente la superposition de « voiles de couleurs » qui lui permettent d’atténuer l’intensité de la lumière.

Sa peinture n’est pas figée. La forme irrégulière des taches et l’inégalité de la couleur en tons et en teintes donnent une impression de mouvement. Sam Francis explore toujours l’univers de la lumière en approfondissant ses recherches :  « la couleur par un quadrillage de l’espace pictural qui joue sur une géométrisation et la possibilité de créer des rayons de lumière ». Le blanc possède une place dominante, sur lequel des bandes colorées viennent se poser et former un réseau, à la fois structuré et désarticulé. 

Biographie de L'artiste

Sam Lewis Francis dit Sam Francis est un peintre américain, reconnu pour ses travaux non figuratifs. Né en 1923 à San Mateo (Californie), cet artiste a su créer une nouvelle esthétique de la couleur, ainsi qu’une nouvelle conception de la toile.

Sam Francis n’avait pas pour vocation première de devenir artiste peintre, en poursuivant des études de médecine et de psychologie. En 1944, après avoir rejoint l’armée comme aviateur, il fût victime d’un accident d’avion, en s’écrasant en plein désert. Durant ses 2 ans où il séjourna l’hôpital, il se mit à la peinture. Cet artiste est convaincu que l’art l’a beaucoup aidé à se soigner. En 1946, il décida d’aller à San Francisco afin de suivre les cours de l’artiste Clyfford Still, avant de partir pour Paris en 1946.

Ses travaux s’inscrivent dans différents mouvements initiés et développés par des artistes américains tels que Pollock, de Kooning, Kline. Francis utilise principalement la technique du “dripping” dans la composition de ses oeuvres.

 

 

Demande d'information
Annuler