Georges MathieuLe beau semblant
1989
Acrylique sur toile
Signée en haut à droite
147 x 114 cm
Zoom
Demande d'informations - Le beau semblant, 1989

Certificat

Certificat de Georges Mathieu, Mars 1990

Provenance

Galerie Protée, Paris

Collection Privée, Paris

Vente PBA Auction, Paris

Expositions

Mathieu, Château, Musée de Boulogne-sur-Mer, 1992

Description de l'œuvre

  Dans les années quatre-vingt, les œuvres de Georges Mathieu gagnent en expressivité et en explosivité. Ne s’attachant plus à dépeindre les grandes batailles du passé mais celles de son époque, l’artiste saisi les tensions de la société dans laquelle il évolue, car comme Georges Laffly l’exprime très bien : « son instrument de mesure c’est sa peinture même ». Selon les propres mots du peintre, il s’agit de la période la plus « barbare » de son œuvre. Auparavant, le trait symbolisait la suprématie de l’intelligence, tandis que désormais, la projection de couleurs retranscrit le chaos du monde et la force des émotions brutes que Mathieu ressent face à celui-ci.

Biographie de L'artiste

Georges Mathieu est né en 1921 à Boulogne sur Mer.

Issu d’une famille noble de banquiers il étudie les lettres, le droit et la philosophie à l’Université de Lille dans laquelle il obtient une licence d’anglais. Une fois son diplôme obtenu, il commence à peindre ses premières toiles mais exerce le métier de professeur en parallèle. Très vite il décide d’organiser des expositions pour défendre un art libéré qu’il appelle “Abstraction lyrique” et en deviendra le chef de fil.

A partir de 1950, Georges Mathieu créé des toiles composées de tâches et commence à voyager dans le monde entier où il rencontre toujours un accueil triomphal ce qui lui permet de prendre conscience qu’il faut développer un art avec son propre style.

Son oeuvre est exposée dans le monde entier et il se plait à créer des performances en public afin de montrer sa façon de peindre et de mettre en lumière sa rapidité de geste qui rappelle celui de Jackson Pollock.

 Il se lance encore dans la création de nouvelles formes et notamment pour de grands projets tels que la manufacture nationale des Gobelins, les assiettes de Sèvres, des affiches pour Air-France et une nouvelle pièce de 10 francs.

Toujours investi d’un projet, Georges Mathieu se lance dans la promotion des métiers d’arts. Il est même décoré de la Légion d’Honneur et fait Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Georges Mathieu décède en 2012.

Demande d'information
Annuler