Georges MathieuSaint Guillaume, duc d'Aquitaine, premier comte de Toulouse, chassant les Sarrasins de la ville d'Orange
1954
Huile sur toile
Signée
100 x 162 cm
Zoom
Demande d'informations - Saint Guillaume, duc d'Aquitaine, premier comte de Toulouse, chassant les Sarrasins de la ville d'Orange, 1954

Provenance

Galerie Pierre Loeb, Paris
Galerie Rodolphe Stadler, Paris
Collection Privée, Allemagne

Expositions

"Michel Tapié, Un art autre, un autre art", Paris, Artcurial, avril-juillet 1984, reproduit p.12
"Déjà, jadis: Georges Ribemont-Dessaignes et ses amis", Nice, Villa Arson, octobre 1984 - janvier 1985
"Quelque chose de très mystérieux, intuitions esthétiques de Michel Tapié", Paris, Artcurial, mars-mai 1994

Description de l'œuvre

Cette oeuvre illustre l'incroyable liberté avec laquelle Mathieu peint dans les années cinquante. L’artiste laisse apparaître sur cette toile, d’énigmatiques signes qu'André Malraux qualifiera de "calligraphie orientale". Appliquant par la suite, une épaisse couche de peinture à l'huile rouge en pressant le tube à même la toile. Cette oeuvre fait référence au célèbre Duc d’Aquitaine, fervent chevalier chrétien et membre de l’entourage de Charlemagne, qui combattu les Sarrasins en les chassant de la ville d’Orange.

Biographie de L'artiste

Georges Mathieu est né en 1921 à Boulogne sur Mer.

Issu d’une famille noble de banquiers il étudie les lettres, le droit et la philosophie à l’Université de Lille dans laquelle il obtient une licence d’anglais. Une fois son diplôme obtenu, il commence à peindre ses premières toiles mais exerce le métier de professeur en parallèle. Très vite il décide d’organiser des expositions pour défendre un art libéré qu’il appelle “Abstraction lyrique” et en deviendra le chef de fil.

A partir de 1950, Georges Mathieu créé des toiles composées de tâches et commence à voyager dans le monde entier où il rencontre toujours un accueil triomphal ce qui lui permet de prendre conscience qu’il faut développer un art avec son propre style.

Son oeuvre est exposée dans le monde entier et il se plait à créer des performances en public afin de montrer sa façon de peindre et de mettre en lumière sa rapidité de geste qui rappelle celui de Jackson Pollock.

 Il se lance encore dans la création de nouvelles formes et notamment pour de grands projets tels que la manufacture nationale des Gobelins, les assiettes de Sèvres, des affiches pour Air-France et une nouvelle pièce de 10 francs.

Toujours investi d’un projet, Georges Mathieu se lance dans la promotion des métiers d’arts. Il est même décoré de la Légion d’Honneur et fait Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Georges Mathieu décède en 2012.

Demande d'information
Annuler