Alexander CalderSweet Peas
1975
Gouache et encre sur papier
Signé, daté et titré
110 x 74.5 cm
Zoom
Demande d'informations - Sweet Peas, 1975

Certificat

Archive A1678

Provenance

Collection privée Bade-Wurtemberg (acquise auprès de celle-ci en 1978)

Collection Privée, Bâles

Biographie de L'artiste

Alexander Calder, surnommé "Sandy", est un sculpteur et peintre américain né le 22 juillet 1898 à Lawnton, en Pennsylvanie, et décédé le 11 novembre 1976 à New York. Il est principalement connu pour ses mobiles, ses stabiles et ses gouaches aux couleurs vives.


Issu d'une famille d'artistes, Calder est le fils de la peintre Nanette Lederer Calder et du sculpteur Alexander Stirling Calder. Après avoir obtenu un diplôme en ingénierie mécanique en 1919 à l'Institut de technologie Stevens, il se tourne rapidement vers l'art. En 1923, il intègre l'Art Students League of New York où il commence à produire des œuvres influencées par des artistes de renom.
En 1926, Calder s'installe à Paris, où il crée des jouets articulés et son célèbre "Cirque de Calder", une performance miniature en fil de fer et tissu. Ce cirque, présenté à Paris et à Berlin, reflète sa fascination pour le mouvement et la performance.
Influencé par des artistes avant-gardistes tels que Joan Miró et Piet Mondrian, Calder commence à créer des sculptures abstraites en 1930. En 1932, lors d'une exposition à Paris, Marcel Duchamp propose le terme "mobiles" pour décrire ses œuvres en mouvement. La même année, Calder rejoint le groupe Abstraction-Création.
Face à la montée du fascisme, Calder retourne aux États-Unis en 1933. Refusé par l'armée, il aide à obtenir des visas pour des artistes européens exilés et rejoint France Forever, un groupe de soutien à la Résistance française.
Après la guerre, Calder connaît une reconnaissance internationale. En 1943, le Museum of Modern Art organise une rétrospective de son œuvre.
En 1953, Calder s'établit à Saché, près de Tours, où il fonde "La Gouacherie". Ce lieu devient son atelier principal jusqu'en 1976, période durant laquelle il réalise de nombreuses œuvres sur papier ainsi que ses célèbres mobiles et stabiles.
Calder réalise environ 130 œuvres monumentales, souvent en collaboration avec les établissements Biémont à Tours. Il travaille également sur des projets comme la personnalisation de voitures pour les 24 Heures du Mans et la décoration d'avions pour Braniff International.
Calder décède en 1976 à New York, le jour du vernissage de sa rétrospective au Whitney Museum of American Art. Son œuvre continue d'être célébrée à travers des expositions internationales, comme celle de 2018 au Musée des beaux-arts de Montréal, mettant en lumière son génie créatif et son innovation dans l'art en mouvement.

Demande d'information
Annuler